C’est pas moi c’est elle !

tabitha-simmons-black-alexa-point-toe-shoes-product-1-1455304-125705018_large_flexJ’accuse ! J’accuse Tabitha Simmons de s’être immiscée dans mon esprit déjà encombré. Vilaine va !

Publicités

De la volonté d’atteindre l’idéal

Ok c’est tout un art de trouver un titre qui annonce des pensées profondes et sophistiquées pour en fait déblatérer encore et toujours de futilités fringuesques, shoesesques, accessoiresques (mon correcteur d’orthographe me jette des malédictions).

Bon faire court  je fais relativement une fixette sur le vestiaire idéal en ce moment, j’aimerais bien me dire un jour « Tout est là, tu peux te reposer ma fille, ok tu as bien travaillé tu peux bien craquer sur une paire d’escarpins en satin…. ». Il y en a qui rigolent ? Qu’ils soooortent !

Un jour en arpentant Paris (je fais beaucoup ça en ce moment, et je suis même forcée de m’aventurer dans des coins nouveaux, horreur malheur) j’ai essayé de faire la liste idéale des chaussures qu’il faudrait à une jeune fille bien rangée pour atteindre le bonheur. Au début l’idée c’était de se limiter à genre 3 paires, ben oui le bonheur c’est pas le chiffre. Mais en fait non…

Ordre aléatoire et sans hiérarchie aucune :

   

      Les Dicker boots d’Isabel Marant : parfaites (je sens que je vais sur-utiliser cet adjectif, je vais

      essayer de varier promis) autant en style qu’en praticabilité. Petit talon pour l’allure, forme

      légèrement santiag pour la dégaine. Avec un jeans, avec une jupe, avec un short, avec TOUT !

      En camel svp.

isabel-marant-dicker-boots

Les pirates de Vivienne Westwood : parce qu’en matière de bottes plates on a encore jamais fait mieux. Elle rock n’importe qu’elle tenue, vieillissent à la perfection, investissement pour la vie. En suede ou cuir yellow.

pirate-boots-vivienne-westwoodDe beaux mocassins masculins : pour se faire des looks preppy et pour montrer que la fashion ça nous connait, exit les tendances les mocassins c’est le style. Match très tendu entre les Weston et les Tod’s, je laisse décider. En noir évidemment.

 weston1 todsLes Carolyn de Manolo Blahnik : Parce que malgré tout ce plat nous restons des femmes du monde, et qu’une touche de glamour est indispensable. Adaptable aussi bien dans un look rétro que sexy, c’est la Rolls du talon. En noir ou caramel, cuir croco en option.

 img-thing501160071_product_1Des ballerines, au choix, et pas forcément les plus simples. Repetto OK, personnellement je n’accroche pas trop au style, j’opte pour les Roman 3 Straps de Vivienne Westwood, plus habillées. Ou peut-être même des slippers… (quand le choix est trop difficile, mieux vaut tout choisir…).En noir évidemment.

Repetto_BB_Flats_in_Black vivienne-westwood-roman-3-strap-shoes-profile apologie-slippers-oeil

          De la folie !!!! Aucune règle mais il faut bien une paire complètement ouf, hybride, à la limite de l’improbable mais tellement joliiiie. En l’occurence pour moi, choix cornélien entre deux paires de Chanel vieilles comme le monde (genre 2007 quoi) mais obsédante comme un jour de reduc au Bon Marché…

 d3284i70637h172021 d1283i33363h100245

Bon effectivement c’est jolie liste n’est pas exhaustive évidemment, c’est plutôt un concentré de coolitude nécessaire (ou pas) au bonheur plantaire 🙂

(Peut-être bientôt, ou pas, la liste de fringues idéales, beaucoup de rebondissements et de folles aventures en perspective)

Boute en train parisien ?

Nan j’déconne ! Enfin peut être pas tant que ça… Aussi étonnant que cela puisse être la mode nous donne allégrement l’occasion de sauter du coq à l’âne (quelle déconneuse).

Du Sexy-grrrr-viens-par-là à l’austérité la plus complète mais toujours les même hurlements stridents de modeuse assoiffée…ou juste très influençable à tendance girouette…

Bref tout ça pour dire qu’autant Pucci m’a tourné la tête, autant Christophe Lemaire m’a décroché la mâchoire. Quelle est « clean » cette collection ! Et quel bien vilain mot que « clean » pour décrire la simplicité de coupes sublimes. Je veux être cette femme casual cool dépourvue de tout artifice mais plus classe que n’importe quelle gourgandine. Élégance !

Alors oui oui ce n’est pas nécessairement un grand moment de poilade mais juste pour le plaisir et le repos des yeux, merci Christophe Lemaire Automne-Hiver 2013 :

_FIO0018.450x675

Pantalon blanc et bottes nude ! (=génie)_FIO0035.450x675 _FIO0087.450x675

Cette veste molleton chinoisante ! Ceinturée! Haaa_FIO0098.450x675 _FIO0107.450x675 _FIO0132.450x675

Monochrome kaki rarement aussi attrayant_FIO0144.450x675

J’ai espéré que ce soit une combi, en fait je ne pense pas…_FIO0157.450x675 _FIO0189.450x675 _FIO0229.450x675

Banane en cuir (!) + frange + all black Gimme gimme !_FIO0251.450x675 _FIO0260.450x675 _FIO0279.450x675

Simplicité + perfection (ou comment employer bien trop d’hyperboles)_FIO0326.450x675 _FIO0336.450x675

Qui est cette fille?! Ses cheveux, son futal parfait, ses boots, son Christophe à la main !

Parler de ce défilé me donne envie de m’épancher (voir de me rependre) sur une marque qui me touche tout spécialement dans un long et larmoyant post… The Row ! Mais avant moyen que je papote du défilé Dries Van Noten, toujours un chouchou, toujours une claque dans la gueule.

Pucci Pucci Pucci

Je m’étais assené l’ordre de chroniquer scrupuleusement toutes les fashions week de cet hiver 2013 mais je me suis faite rattraper par ma procrastination naturelle… (je la hais celle là).

Ça viendra peut-être plus tard, peut-être même pas mais ce qui est sûr c’est que je me chauffe activement le cerveau pour trouver un moyen d’alimenter ce blog de manière régulière (manifestement pas encore trouvé).

Revenons en à nos défilés (pour le moment je les aime encore d’amour vrai mais pas sûre de pouvoir en mater un de plus après la rédaction de mon mémoire sur…les défilés !).

Pucci Pucci Pucci (ou un Coup de cœur absolu)

Peter Dundas l’a avoué : « Je fais des vêtements que les femmes ont envie de porter et que les hommes ont envie d’enlever ». Calore !

Et pour le coup c’est sexy, limite border line, on frise la vulgarité mais sans jamais s’y engouffrer. On se demande si on oserait nous porter des cuissardes aussi hautes avec des shorts aussi courts… on se demande mais on adorerait !

Et si on devait ressortir l’essentiel de ce show:

  • Swinging London meat La Dolce Vita ou est-ce que Dundas a bouffé Julie Christie ?
  • J’assume enfin d’avoir retaillé ma frange (seule, un jour de disette, avec de mauvais ciseaux)
  • Dilemme de la mort : caramel ou noir les cuissardes en daim ?
  • L’hiver prochain la femme Pucci aura chaud aux mollets et froid aux fesse
  • Elle sera sexy en diable avec des airs de ne pas y toucher

Arf trêve de bavardage et jubilation visuelle :

_ON_0924.450x675 _ON_0788.450x675 _ON_0762.450x675 _ON_0742.450x675_ON_0638.450x675 _ON_0603.450x675 _ON_0558.450x675 _ON_0417.450x675 _ON_0403.450x675 _ON_0381.450x675 _ON_0366.450x675 _D7Q0571.450x675 _D7Q0420.450x675

         More on Style.com