Remonte ton pantalon !

Depuis quelques jours une idée germe dans mon petit cerveau malade : serais-je au bord d’une nouvelle ère jeanesque ?…

Et oui parce que finalement si on réfléchit bien notre vie est rythmée non pas seulement par les évolutions de notre style mais aussi par celle de nos jeans ! (Ok ok ma VIE n’est pas rythmée par quelques fringues, restons amis, je ménage un petit effet dramatique voilà tout…)

Mes mutations de jeans je pense sont assez similaires à toutes celles qui ont grandit dans les années 2000 :

  • Premiers jeans, premiers flirts : des pattes d’eph !! Bien moulants aux fesses et cuisses et qui partent à tout va en trompettes à partir des genoux (effets maxi délavé en option, moi j’aimais pas). La pluie était mon ennemie : horreur du jeans gorgé d’eau qui remonte le long du mollet et fait floc floc à chaque pas.
  • Rébellion et naissance d’un semblant de style : des baggy !! The bigger the better, j’aimais le punk, les skateurs et mettre des caleçons Looney Toons en dessous pour qu’on voit l’élastique…  Je pensais appartenir à une caste des gens stylistiquement supérieurs, et puis un jour je suis sortie de ma campagne pour trainer rue Keller et j’ai réalisé qu’à peu près un million de filles appartenaient à cette caste. Drame.
  • Mutinerie contre la tendance, le slim ne passera pas : boot cut + santiags… Et oui parce que mine de rien je suis assez vieille pour me souvenir de l’avant et de l’après slim ! Cet étrange phénomène moulant de partout (même aux mollets, même aux chevilles !!), à priori éphémère, me piquait les yeux. Après un rapide coup d’essai chez Royal Cheese j’ai décidé que mes jambes étaient trop courtes et mes fesses trop grosses pour ce truc. J’ai jeté mon dévolu sur des Levis boot cut et collectionné les santiags vintage, en mode Rodéo Queen du bitume. J’adorais ça !
  • Entracte infructueux : le flare… je ne le commenterai même pas…
  • Faiblesse et acceptation : OK en fait le SLIM c’est paaas si mal, ok ça peut être flatteur (même sur pattes courtes et gros boule), ok on peut le rentrer hyper facile dans les bottes, ok c’est rock et sexy-cool à la fois. OK j’ai dit OK, j’ai craqué pour 2 jeans Cheap Monday : un noir, un bleu qui me collent aux fesses depuis maintenant 4 ans… (autant dire que j’arrive à peine à les discerner tellement les couleurs font la tronche).
  • No limit et skinny fit : il pourrait remplacer mon meilleur pote, NON il pourrait remplacer mon cheum, j’ai trouvé l’amour le vrai : le legging jeans de GAP. Ben oui, après acceptation du slim, le pas à franchir vers le skinny était tout petit minuscule … En fait le skinny c’est le slim en « encore plus » : ENCORE plus flatteur, ENCORE plus facile à rentrer dans les bottes etc… Il me moule  comme un collant, il a la taille très très basse et j’aime ça !

Bon pour ceux qui suivent encore on en est donc là, comme le dis si bien Garance on n’est pas prêtes de lâcher nos skinny slim jeans (et pour le problème de raie des fesses, Garance, mon seul conseil c’est ceinture !).  Et c’est donc à ce moment fatidique que ma nouvelle ère entre en scène : et pourquoi pas…un slim qui serait… taille haute !!!!

Ouah quelle révolution, tu es un génie ma fille…

Voilà, ça vaudra ce que ça vaudra, mais s’il m’en fallait un ça serait celui là :

acneAcne Needle Jeans

Je ne suis pas la seule à tenter cette étrange expérience de remonter sa taille basse, Lulu et Elin deux de mes bloggeuses préférées l’ont adopté et plaident particulièrement bien sa cause.

elin OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mon shopping skinny high waisted :

pantalon_april77_april_77_fw12_marky_flesh_black_jeans_3April 77

cheap_monday_jean_slim_second_skin_stretch_black_2Cheap Monday

blk dnmBLK DNM

Xxxxx

Publicités

Oh my sneakers !

Quelle est drôle cette nouvelle mode des sneakers sur filles fashion !

Je ne sais même pas d’où elle est venue mais elle nous rend toutes folles.

Bon sans être hypocrite je ne dirais pas que j’ai toujours été sportswear dans l’âme, loin de là (souvenirs atroces des cours d’EPS et du jogging qui va avec…).

Mais voilà les sneakers sont devenues le top du cool et on dit MERCI parce qu’une tendance maxi-confort non de diou que c’est bon!

Le cadeau bonus (ou l’astuce de grippe sous) c’est que j’ai pu ressortir mes VIEILLES sneakers (la fille qui n’a pas grandit des pieds depuis ses 10 ans). Je tourne donc avec mes Superstar (vintage!), mes Air Max (vintage!) et ma nouvelle paire de Freestyle (joie).

Pour le bonheur des yeux voici le fruit de mes nombreuses recherches de cool girls en sneakers:

6a0111685d8e47970c017c3459593d970b-580wi 6a0111685d8e47970c017ee5fd3441970d-650wi 11213_Viv8868_Web 61712BlkSneakers3600Web11 269818 792457-ashley-olsen-637x0-2 39265827971191063_Omi5Wlbe_c agyness-deyn-yelle-icones-reebok-2498774 fall love isabel-marant-editorial-grazia-france-no-154-august-2012 kate sneakers s11-636x954 SweatChicWeb trainers-jalouse tumblr_le7h816hmh1qzlf2j

Défilé culte : Isabel Marant Automne-Hiver 2010/2011

Il y a des défilés qui passent aussi vite que leur saison, 6 mois (parfois moins) et au placard ! Trop attachés à une tendance éphémère, pas assez/trop commerciaux, bref il y a un florilège de raisons pour qu’on oublie un défilé et sa collection.

De l’autre côté il y a des défilés stars du rock ! Ceux qui marquent. Ceux qu’on n’oublie pas et qui nous reste dans un coin de la tête. Ils peuvent changer la donne en initiant une nouvelle mode ou à une plus petite échelle marqué votre imaginaire à VOUS.

Pour ma part si je ne devais citer qu’un de ces défilé cultes j’aimerais qu’on se penche ensemble sur le défilé Isabel Marant Automne-Hiver 2010/2011.

tumblr_kyvjkafDdZ1qzwof2_700_0_resize

5 saisons se sont écoulées depuis et pourtant  ce show reste absolument iconique pour moi, une quintessence du cool, quasi un modèle inspirationnel (ok arrête toi là tu fais un tout petit peu peur).

En image :

  • La cabine : alors là mes cocottes c’est watcha ! Isabel a toujours une cabine merveilleuse qui regorge des jeunes mannequins du moment, des vieilles de la vieille, des beautés incontestées du catwalk. Ici je ne dirais que : Erin Watson, Freja Beha Erichsen, Ginta Lapina, Natasha Poly, Carmen Kaas, Anja Rubik, Sasha Pivovarova… Watcha je disais !

isabel-marant-fw2010

  • La dégaine : Isabel A une dégaine, elle a ce chic garçon-manqué unique qui la rend tout de suite si sympathique. A chacun de ces défilés j’ai l’impression de voir une vingtaine de mini Isabel qui se baladent en tenue d’apparat. Ici les filles sont résolument rock et glamour, typique de ces années 2010 mais qui par chance vieilli bien.

ISABEL_MARANT_Fall2010

  • Le make-up : Comment faire du génial avec trois fois rien ? Easy darling ! Un trait d’eye liner juste large comme il faut, le reste est nude, parfait. Pour la coiffure une queue de cheval haute, parfait. De grosses boucles d’oreilles qui claquent,  parfait. Mention très spéciale à Freja Beha qui,  avec sa petite frange fouillis et ses tatouages,  incarne toute la coolitude du monde et même de Mars…

freja

  • La collection : Rock,  limite rockabilly, glamour, sexy, brillante, MAIS toujours casual dans la parfaite lignée Marant.

1

  • La campagne : on en parle de la campagne avec Kate moss qui fume des clopes en pleine désinvolture assise sur une caisse en bois ? Non c’est pas la peine hein !

isabel-marant-fall-2010-ad-campaign-kate-moss-290610-1 IsabelMarantKateMoss2

Bref ma carapace de fille flegmatique se fissure, je suis une groupie excitée dans l’âme et quand j’aime mon amour est sans limite…

Et vous : vous avez un défilé culte ? Avez-vous été aussi subjugués que moi par cette collection ?  Suis-je seule dans ma folie ?

tumblr_ln9055b2co1qbdi6ho1_1280